Le Yoga

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Le yoga, en tant que l’un des six darsana a son origine dans les Veda. Le mot véda vient de la racine sanscrite vid, « savoir », et signifie « ce qui nous révèle tout ce que nous souhaitons connaître ». Bien que le yoga ait sa source dans le Veda, sa formulation en tant que darsana spécifique est due à Patanjali, un des grands sages de l’Inde. Son traité classique, les Yogasûtra, fait autorité bien qu’il ait été précédé par de nombreux d’autres ouvrages majeurs sur le yoga.

Qu’est-ce que le yoga ?

Le mot lui-même dérive aussi d’une racine sanscrite, yuj, qui a deux significations traditionnelles. La première, c’est «réunir deux choses», «unir».
La seconde signification est équivalente au terme samâdhi, c’est-à-dire « faire converger les mouvements de l’esprit ».

Une autre signification c’est celle « d’atteindre un point qui n’a pas encore été atteint ».

Un autre aspect important du yoga concerne l’action, car le yoga signifie aussi « agir avec pleine conscience et avec une totale attention ».
L’avantage de l’attention dans l’action, c’est que nous agissons mieux tout en étant davantage conscients de nos actes. Et au fur et à mesure que notre attention se développe, les chances de commettre des erreurs diminuent. De plus, nous ne devrions pas faire aujourd’hui quelque chose simplement parce que nous l’avons fait hier : si l’on est présent et attentif dans l’action, on a toujours la possibilité de la réévaluer et surtout on peut éviter de la répéter d’une façon mécanique

Une autre définition classique du yoga est « l’union au Seigneur ». La manière dont on le nomme n’a pas d’importance, Isvara, Dieu ou Allah.
Tout processus qui nous permet d’appréhender quelque chose de plus élevé que nous-même est aussi yoga. L’union au Seigneur signifie que nous comprenons et que nous respectons quelque chose qui est de nature plus élevée que ce que nous avions compris jusque-là. Lorsque quelque chose en nous se sent en accord avec quelque chose de plus haut, c’est aussi le yoga.

T.K.V. DESIKACHAR. Extrait de « Le yoga, un éveil spirituel ».
Editions Âgamât